Sourire d'une femme

La porosité du cheveux

La porosité des cheveux, on n’en parle pas toujours… Mais c’est important de connaître la porosité de vos cheveux, pour savoir comment votre cheveu absorbe les soins, et les gestes qui sont mieux adaptés pour vous.

La porosité : qu’est ce que c’est ?

Le niveau de porosité de son cheveu, c’est la capacité du cheveu à absorber et retenir l’humidité. C’est lié au cuticule dû cheveux, c’est à dire l’enveloppe du cheveu.

La porosité du cheveu peut être :

  • faible : le cuticule est complètement fermé, et le cheveu n’absorbe rien.
  • normale : le cuticule est légèrement ouvert, c’est un juste milieu, assez pour absorber et retenir l’hydratation.
  • haute : le cuticule est complètement ouvert, il absorbe vite, mais ne retient rien du tout.

porosite-cheveux-happy-curly-blog-2.gif

Comment connaitre sa porosité ?

On parle souvent du test de porosité en mettant des mèches de cheveux propres, sans produit, dans un verre d’eau. Et regarder ce que cela donne. Si la mèche ne coule pas, les cheveux ont une porosité faible. Si la mèche coule un peu, la porosité est moyenne, normale. Si la mèche coule, la porosité est forte.

porosite-cheveux-happy-curly-blog-1

Personnellement, j’aime bien me fier à mon ressenti et à ce que manifeste mes cheveux. S’ils sèchent très doucement, s’ils gonflent beaucoup en période d’humidité, s’ils absorbent vite l’eau, j’estime qu’ils sont plutôt poreux. En gros, j’essaie de voir comment ils réagissent.

Quel soin apporter à ses cheveux au regard de sa porosité ?

En cas de porosité faible

Il est important d’utiliser la chaleur pour ouvrir votre fibre capillaire et faire pénétrer vos soins. Vous pouvez utiliser des bonnets chauffants, une serviette chaude ou du film lors de la pose de vos soins. N’hésitez pas à utiliser plutôt des huiles végétales légères au sein de vos soins : huile de pépins de raisin, huile d’argan, huile de jojoba, huile d’amande douce, huile d’olive, huile de coco, etc.

En cas de porosité forte

Il faut plutôt fermer la fibre pour qu’elle retienne l’hydratation. L’usage de la chaleur pour faire pénétrer les soins n’est pas nécessaire puisque les cuticules sont ouverts. Il faut apporter de l’hydratation, et les nourrir pour pallier ce problème avec des soins adaptés.

Préférez des soins profonds avec des huiles végétales « lourdes » type huiles de karité, avocat, ricin. Pas besoin d’en mettre 3 tonnes évidemment #pasdeforcingsvp. Vous pouvez utiliser des beurres, ou une chantilly à base d’huiles végétales, de beurre et d’aloe vera (par exemple une chantilly de karité).

Apporter de l’acidité permet aussi de refermer les cuticules : le vinaigre de cidre coupé avec de l’eau. Là aussi il s’agit de l’utiliser avec parcimonie: lors de votre rinçage par exemple, suite à votre shampoing. Pour adoucir la préparation je vous conseille d’ajouter un peu de miel à votre mélange d’eau et de vinaigre de cidre.

Si nécessaire, vous pouvez apporter de la protéine aux cheveux : un soin protéiné (un masque au jaune d’œuf par exemple), peut renforcer votre fibre capillaire. Si vous faites un masque ou un soin protéiné, je vous conseille de le faire maximum 2 fois par mois. L’apport de trop de protéines à vos cheveux peut avoir l’effet inverse : donc soyez vigilant avec l’usage de soins protéinés.

Mes résultats

J’ai les cheveux poreux. J’utilise pas mal de chantilly de karité, les huiles végétales (hydratantes mais aussi gainantes), et de l’aloe vera, pour hydrater en profondeur et maîtriser la boucle. De temps en temps, j’applique mes soins sous une source de chaleur (mais pas tout le temps). Je prends aussi le temps faire un soin protéiné à base d’œuf une fois par mois.  Et quand je sens que mon cuir chevelu me démange (ce qui est fortement le cas en ce moment), je fais un rinçage au vinaigre et miel après mon shampoing.

Pour l’instant, cette routine me convient, à voir comment cela évolue : je préfère rester souple sur l’application de mes soins et voir comment j’évolue plutôt que tout chambouler tout le temps, alors que mes cheveux me disent que tout roule. Bien sûr, si mon cheveu commence à réagir, je tâcherai d’adapter ma routine!

Conclusion

Il est important de connaitre sa porosité, tout simplement pour savoir quels soins sont le mieux adaptés à nos cheveux. Ce serait bête d’appliquer un soin qui ne nous sert à rien ! Il s’agit ainsi de maximiser les effets de ce qu’on applique. J’insiste sur le fait que c’est une aide, et cela peut permettre de comprendre pourquoi certaines choses ne marchent pas pour notre tête ; mais pas de rigidité quant aux choix d’appliquer tel ou tel produit sur ses cheveux. Pour connaître sa porosité, le mieux est d’écouter vos cheveux et de voir comment ils réagissent à l’humidité et à vos soins.

Dans cet article, il y a des conseils selon votre porosité, mais, n’hésitez pas à tester ce qui pourrait vous correspondre, rien de ne sert d’appliquer tous ces conseils mot à mot : à vous de voir ce qui vous irait ! D’un point de vue général, rien ne sert de suivre à la lettre la routine capillaire de quelqu’un sous prétexte que vous avez le même type de cheveux (ça ne veut pas dire que la porosité est la même d’ailleurs), ou parce que sa routine de soin a marché pour cette personne. Comme je disais, pas de rigidité svp !

Je vous parle de ma nature de cheveux prochainement (lire l’article) ! En attendant, j’espère que cet article a pu vous aider !

Allez, restez happy et soyez curly !

2 réflexions sur “La porosité du cheveux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s